Léo Ferré
Léo Ferré - Allende

Allende

Paroles et musique de Léo Ferré

Ne plus écrire enfin attendre le signal
Celui qui sonnera doublé de mille octaves
Quand passeront au vert les morales suaves
Quand le bien peignera la crinière du Mal

Quand les bêtes sauront qu'on les met dans des plats
Quand les femmes mettront leur sang à la fenêtre
Et hissant leur calice à hauteur de leur maître
Quand elles diront " Bois en mémoire de moi"

Quand les oiseaux septembre iront chasser les cons
Quand les mecs cravatés respireront quand même
Et qu'il se chantera dedans les hachélèmes
La messe du granit sur un autel béton

Quand les voteurs votant se mettront tous d'accord
Sur une idée sur rien pour que l'horreur se taise
Même si pour la rime on sort la Marseillaise
Avec un foulard rouge et des gants de chez Dior

Quand il y aura des mots plus forts que les canons
Ceux qui tonnent déjà dans nos mémoires brèves
Quand les tyrans tireurs tireront sur nos rêves
A moins que de nos rêves se lève la moisson

Quand les tueurs gagés crèveront dans la soie
Qu'ils soient Président ci ou Général de ça
Quand les voix socialistes chanteront leur partie
En mesure et partant vers d'autres galaxies

Quand les amants cassés se casseront vraiment
Vers l'ailleurs d'autre part enfin et puis comment
Quand la fureur de vivre aura battu son temps
Quand l'hiver de travers se croira au printemps

Quand de ce Capital qu'on prend toujours pour Marx
On ne parlera plus que pour l'honneur du titre
Quand le Pape prendra ses évêques à la mitre
En leur disant : " Latin ! Porno ou non, je taxe "

Quand la rumeur du temps cessera pour de bon
Quand le bleu relatif de la mer pâlira
Quand le temps relatif aussi s'évadera
De cette équation triste où le tiennent les cons
Qu'ils soient mathématiques avec Nobel ou non

C'est alors c'est alors que nous réveillerons

ALLENDE

--------- Pour ne pas oublier: "Allende" : -------------

"Après l'obtention d'une majorité de voix le 4 septembre 1970 puis le vote du Congrès, Salvador Allende, à la tête d'une Union populaire formée de cinq partis de gauche, devient le président du Chili.
.../...
La C.I.A. tente, en vain, de faire annuler l'élection et exhorte à la réalisation d'un coup d'état. Allende nationalise les mines de cuivre afin de reprendre le contrôle de la principale richesse du pays. Il nationalise également des entreprises et des banques, poursuit la réforme agraire et étend la sécurité sociale.
La C.I.A., reconnaîtra plus tard son directeur William Colby, investit plusieurs milliards de dollars en vue de déstabiliser le régime. Et s'il est un 11 septembre que l'on se garde bien de commémorer, il s'agit de celui de 1973. Le général Augusto Pinochet et ses hommes prennent d'assaut le siège présidentiel. Plutôt que de se rendre, Allende se suicide.
.../...
En 1977, Ferré lui rend un éclatant hommage dans sa chanson "Allende"."

Extrait du livre de Max Leroy :
"LES ORAGES LIBERTAIRES
politique de Léo Ferré"

Page suivante